Ju Jitsu

histoire Ju Jitsu

Le ju-jitsu, ou jūjutsu ou encore jiu-jitsu regroupe des techniques de combat qui furent développées durant l'ère féodale du Japon par les samouraïs pour se défendre lorsque l'on est désarmé.

Ces techniques sont parfois classées en trois catégories principales : 

-          atemi waza (technique de frappe),

-           nage waza (technique de projection)

-           katame waza  (technique de contrôle) afin de maîtriser un adversaire.

En japonais, jūjutsu signifie littéralement « technique de souplesse » ou « art doux » ou encore « méthode permettant d'utiliser au mieux la souplesse ».

 "Jū" pour souplesse et "Jutsu" pour technique.

Il existe diverses transcriptions phonétiques approximatives ce qui explique les différentes orthographes.

L’orthographe ju-jitsu est la plus utilisée dans la littérature francophone, bien que cela ne corresponde pas à la consonance.

 

Le Ju Jitsu est enseigné dans le même dojo que le Judo,  il est affilié à la fédération française de judo.

Les ceintures sont communes aux deux disciplines.

Le Ju Jitsu est à l’origine du Judo (pour les projections), du Karaté (pour les coups) et de l’Aïkido (pour les torsions). Il s’agit donc d’un art martial complet et adapté à tous.

Ce « self défense » est parfaitement adapté à notre vie actuelle malgré son « âge avancé », les femmes et adolescentes pourront trouver  une certaine assurance dans leur vie quotidienne.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.